Usés et cassés – Ross nous raconte l’histoire de sa collection de fidèles casques X.G100 de NEXX. Il est passé (très) près de la mort lors d’un gros accident survenu l’an dernier alors qu’il participait au championnat de la DTRA. Heureusement, le NEXX a sauvé « sa peau ». Cependant, il n’a jamais roulé aussi vite depuis.

Récit de Ross Sharp · The Bike Shed

Travailler pour le Bike Shed peut sembler génial, mais il y a quelques inconvénients. L’un d’entre eux est de ne plus pouvoir partir en portant le kit standard. On est d’accord que l’équipement que vous portez ne devrait pas poser de problème. Mais lors de mes débuts en catégorie Rookie du championnat British Flattrack de la DTRA, cela a été très important pour moi. J’avais déjà fait un énorme compromis en achetant une moto moderne DTX 450 plutôt qu’une moto classique Norton, Triumph ou Bultaco. C’est ce que je voulais à vrai dire, mais il faut bien commencer quelque part, non?

Je ne suis pas assez cool pour recevoir un casque Ruby Castel mais j’adore ce style d’astronaute porté par Dimitri Coste, Hubert Bastie et Frank Chatokhine. Ces gars sont tellement cool qu’ils peuvent allumer une cigarette juste en la regardant fixement.

J’étais tout excité quand le magasinier m’a annoncé l’arrivée du X.G100 qui est fabriqué par l’équipementier portugais NEXX. Mais j’avais quelques doutes. Comment un casque en composite à deux cents balles pouvait-il être bon ? C’était forcément de la camelote. J’ai exprimé mon contentement en marmonnant puis j’ai pris un casque dans mes mains pour l’examiner, en me disant que la visière allait sans aucun doute s’embuer et que le rembourrage allait s’affaisser après avoir porté le casque quelques fois.

Heureusement, pour la troisième fois depuis 1986, j’ai eu tort. J’avais même complètement tort. Le X.G100 s’enfile comme un de mes casques de course automobile d’Arai, en pressant mes joues de manière rassurante et en serrant le reste de ma caboche à l’aide de mousses fermes, mais confortables. J’irais même jusqu’à dire que c’est presque le casque de moto le plus confortable que je n’ai jamais porté.

Il y a beaucoup de place devant ma bouche, ce qui est non seulement important pour s’assurer que sa moustache roulée à la main n’est pas déformée en conduisant, mais aussi pour éviter une consultation ultérieure chez le dentiste. La sangle est de type « D-ring » et donne l’impression d’être haut de gamme.

Vu que ce casque devait être mon casque de course, j’ai pensé qu’il était préférable de me préparer avec un bon test, à pleine vitesse. Une balade avec 72 Motorcycles pour conduire la moto Norton MM m’a offert l’opportunité parfaite pour tester ce casque. Le temps était correct pour le début du mois d’avril, avec une température fraîche et beaucoup d’humidité dans l’air. C’était parfait pour voir si la visière était bonne. Même si la visière n’était pas rabattable, la circulation en ville n’a posé aucun problème. La fente sous la lèvre était suffisante pour créer un espace de 2,5 cm pour la ventilation. Il y a eu un peu de buée formée, mais rien qui ne disparaissait pas en quelques secondes.

Quelques semaines plus tard, lors du lancement du V9 Bobber de Moto Guzzi autour d’un Lac de Côme humide et proche de la congélation, j’ai fait de mon mieux pour trouver un défaut dans le système de la visière, mais encore une fois, le casque s’est très bien comporté. L’ouverture peut sembler petite mais je trouve que la vision périphérique est comparable à la plupart des casques de style moderne. L’épaisse mentonnière nécessite peut-être de faire plus qu’un signe de tête pour voir clairement les jauges, mais je ne le fais pas très souvent de toute façon.

J’ai depuis essayé Anti-Fog et Rain X, qui est une excellente solution pour les journées vraiment humides. À un moment où j’étais particulièrement énervé, dans une station-service ou lorsque j’essayais de retrouver mes clés, j’ai dû tirer sur les sangles élastiques et j’ai libéré le bouton-pression, ce qui a permis au masque de tomber du côté opposé. Vous pouvez le faire en conduisant et remettre tout en place sans trop de peine, une fois que vous avez compris comment faire.

Mon Guzzi Stelvio avait un écran mais je me suis assuré de tester le casque Nexx à des vitesses d’autoroute et en plein vent. Debout sur les repose-pieds et penché sur le côté, j’ai piqué ma tête dans un air relativement non pollué pour vérifier le bruit, les tremblements et la sécurité des boutons-pression de la visière. C’est au nom de la recherche, votre honneur, que j’ai roulé à peut-être plus de 50 % au-dessus des limites de vitesse mais c’était pour m’assurer que le Nexx était capable de résister à ces vitesses.

La visière remontait très peu et, pour être quelqu’un qui souffre d’acouphènes de qualité militaire, j’ai trouvé que le NEXX était ultra silencieux. Mon tour de tête équivaut à une taille moyenne et il n’y a qu’une seule taille de coque. Par conséquent, je suppose que le rembourrage ou la mousse supplémentaire atténue le bruit du vent.

Mais le bruit est exactement ce à quoi j’allais exposer le X.G100 quelques semaines plus tard lors du premier tour de la saison de la DTRA. J’aurais pu entrer dans la catégorie Rookie mais je n’avais pas envie d’être dépassé à cause d’une mauvaise préparation. J’ai parlé avec les bonnes personnes chez Bob Heath Visors. Oui, c’est bien cette entreprise à l’ancienne chez qui ton père et probablement son propre père ont acheté des protections oculaires. Ils ont choisi pour moi des films tear-offs jetables de Shoei machin chose ou d’une marque similaire et le kit de montage nécessaire.

Avant même d’avoir roulé jusqu’à la ligne de départ à Rye House, j’avais déjà testé le casque. Vous vous rappelez quand votre mère vous disait de rentrer prendre le goûter, mais que vous vous vouliez vous balancer une dernière fois sur la balançoire… puis qu’ensuite votre visage s’écrasait contre votre copain en lui cassant le bras. Eh bien, je n’ai pas écouté cet avertissement interne à l’entraînement de la DTRA au circuit d’Eastbourne. La plupart des gens avaient déjà rangé leurs affaires et se sont arrêtés pour la journée, mais je savais mieux que tout le monde. Je voulais rester avec les grands garçons et essayer de les suivre. BAM ! Un nuage de poussière s’est soulevé puis j’ai fini par me lever. Le NEXX a pris un coup, mais il n’était pas fissuré ni visiblement endommagé. Il était juste éraflé. Le patron n’était pas content. Mais au moins, le casque avait duré cinq heures de plus que mon précédent casque de test

Les bonnes personnes de chez NEXX ne savaient pas très bien où elles mettaient les pieds et elles m’ont promis quelques casques supplémentaires. Un autre casque s’est pris un gros choc à la course d’El Rollo pendant le festival Wheels & Waves mais le choc n’était apparemment pas assez mauvais pour le jeter. Oui, oui, je sais… Les objets jetables, tout ça, tout ça.

Le week-end suivant, j’ai achevé ce casque lors du 3e tour de la DTRA. Le patron m’a dit beaucoup moins poliment de quitter son magasin, et que je devais parler directement à NEXX et leur en demander un autre. Heureusement, l’idée de passer plus de temps aux urgences de l’hôpital m’a tenu éloigné du danger et je suis allé jusqu’à la fin de la saison avec le dernier casque X.G100 qui restait.

Dire que la saison s’est bien passée est un petit euphémisme, même dans mes rêves les plus fous – et j’ai beaucoup d’imagination. Pour célébrer ma victoire au championnat, je suis allé à une course ouverte avec les grands garçons et les pilotes professionnels, de retour à ma bête noire, le circuit de Greenfield. Je n’étais pas dans la zone et j’aurai plutôt dû me garer pour boire une bière. Mais, comme je suis un Rookie, je n’ai pas écouté cette petite voix intérieure, encore une fois. Lors du 1er tour, j’ai heurté un autre motard et j’ai fait ma meilleure imitation de Superman à ce jour. J’ai volé à travers la piste et j’ai atterri la tête la première dans de la terre compacte. J’ai été inconscient assez longtemps pour que tout le monde s’en inquiète et j’ai presque gagné un voyage en hélicoptère. Je suis resté là sans bouger.

Après un autre tour aux urgences de l’hôpital, des examens de tomodensitométrie, des radiographies et un remontage des bretelles par le médecin, j’ai passé les quelques semaines suivantes avec la queue entre les jambes, mais j’ai remercié ma bonne étoile. Dire que la situation aurait pu être pire est un énorme euphémisme. Je suis absolument certain que si j’avais porté un casque ultra tendance ou quelque chose avec moins de protection, je serais incapable d’enchaîner ces quelques phrases.

Pour le dire franchement, le Nexx a sauvé ma peau. Si vous ne me croyez pas, entrez dans le magasin Bike Shed à Shoreditch et demandez au patron si vous pouvez voir le casque tout cabossé. Bien que le casque soit fendu, éraflé et fissuré, l’intégrité de la coque est restée intacte et la mousse antichoc a fait son travail.

Si vous voulez avoir l’air cool sans exploser votre budget, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de casques qui battent le X.G100. Et il y a de nouvelles couleurs disponibles pour 2017, y compris une teinte carbone. Si la sécurité est votre priorité, vous n’avez pas besoin de regarder plus loin.